Comment poser du papier peint ?

Le papier peint fait partie des solutions de décoration pour les murs intérieurs d’une maison au côté de la peinture, de la chaux, du bardage bois ou bien encore de l’enduit. Il est tendance depuis quelques années de poser des lés de tapisserie sur un pan de mur d’une pièce. Les enseignes de bricolage proposent de très belles tapisseries paysagées offrant une perspective à la pièce. Ambiance estampe japonnaise, jungle tropicale…le choix est vaste. Mais la tapisserie est une technique de décoration murale qui peut freiner plus d’un ! Il faut déballer un arsenal d’outils, poser les lés à deux, réussir les raccords et bien découper les chutes ! Voici quelques conseils pour réussir la pose d’une tapisserie sans anicroche.

Découvrez aussi comment fabriquer des étagères en bois dans un placard sous pente, comment rénover des chaises en bois cannées et comment peindre des entourages de fenêtres.

Les outils incontournables de la pose du papier peint

Kit pour la pose de papier peint.

Après avoir acheté votre tapisserie, vous devrez vous équiper en matériel de tapissier. Je ne m’attarde pas sur l’achat de la tapisserie. Il existe déjà tout pleins de conseils en ligne pour définir le type de tapisserie à sélectionner ou le nombre de rouleaux à acheter en fonction de la surface à couvrir.

Pour poser le papier peint, vous allez avoir besoin de :

  • Une brosse à encoller
  • Une spatule, raclette ou brosse à maroufler
  • Un cutter
  • Une paire de ciseaux
  • Une lame de guidage pour papier peint ou un grand couteau à enduire
  • Un fil à plomb
  • Un crayon papier
  • Une grande règle (ex règle de maçon)
  • Et selon le type de tapisserie à encoller, une table à tapisser ou une vieille porte et 2 tréteaux
  • Un seau
  • De la colle à papier peint adpatée à votre tapisserie (colle pour tapisserie intissée ou tout type de tapisserie…)
  • Une bâche plastique pour protéger le sol
  • Un escabeau
  • Un seau d’eau tiède et une éponge propre

Des kits complets pour la pose de papier peint sont vendus dans le commerce. Mais vous avez peut-être des amis qui en sont déjà équipés et qui pourraient gracieusement vous prêter le matériel de tapisserie. Pour ma part, c’est une amie qui m’a gentiment prêté ses outils de tapissier. Comme je ne possédais pas de table à tapisser, elle m’a conseillé d’utiliser une porte et des tréteaux mais finalement comme vous le lirez plus tard, je n’en ai pas eu besoin !

Les préparatifs à la pose de papier peint

Dans tous les tutos et articles de conseils que j’ai pu lire, il est indiqué qu’il faut bien évidemment préparer le mur sur lequel on va poser la tapisserie. Si le mur est peint, il convient de reboucher les trous avec de l’enduit, de les poncer et ensuite de lessiver le mur à la lessive Saint-Marc. Le mur doit être propre et sec.

Si le mur est recouvert de tapisserie, il faut évidemment enlever la tapisserie. Avec une décolleuse à papier peint, cette étape va très vite. Il faut ensuite avec un couteau de peintre oter tous les petits bouts de tapisserie qui seraient restés collés au mur. Ne pas oublier de reboucher les trous, puis les poncer et lessiver le mur.

Ensuite, j’ai préalablement découpé les lés de tapisserie en prenant bien soin de laisser une marge de 10 à 15 cm pour chaque découpe. Comme j’avais acheté une tapisserie à raccords, j’ai veillé, lors de la découpe des lés, à faire correspondre les motifs de chaque lé. Il faut en effet, faire correspondre les imprimés du bord droit du 1er lé à ceux du bord gauche du second lé. On perd un peu de tapisserie dans l’histoire et c’est bien pour cela qu’il faut acheter un rouleau de tapisserie supplémentaire de secours !

Une fois les lés découpés, il faut les enrouler pour ne pas les abimer en attendant de les poser et puis veiller à les laisser dans la pièce quelques heures avant la pose afin qu’ils s’adaptent à l’hydrométrie de la pièce.

Enfin, chose évidente, il faut préparer la pièce en dégageant le mobilier gênant, disposer les bâches de protection au sol et préparer tout le matériel. Mine de rien, cette étape peut nécessiter une bonne quinzaine de minutes voire plus !

Ne pas oublier de lire les instructions fournies avec le papier peint que vous avez acheté. En effet, selon le papier peint, on peut être amené soit à poser la colle directement sur le papier soit directement sur le mur…

La pose du papier peint.

Pose de lés en coin et rappel sur le même mur

Il est conseillé de ne pas partir du coin du mur mais d’une ligne située à 50 cm de l’angle entrant du mur. Les lés mesurant tous 53 cm, on disposera ainsi d’une marge si l’angle entrant du mur n’est pas droit. Et c’est à ce moment qu’on a besoin du fil à plomb, de la règle et du crayon de papier pour dessiner le trait sur le mur. Toutefois, pour ma part, j’ai constaté à l’aide d’un niveau que l’angle entrant était droit et j’ai donc posé le 1er lé contre cet angle. Et cela s’est trés bien passé 😉

Si vous avez bien lu le début de l’article, je précisais que je n’avais pas eu besoin de table de tapissier. En effet les instructions d’encollage du papier peint indiquaient qu’il fallait directement poser la colle sur le mur et non sur le papier peint ! Bonne nouvelle ! Pas besoin de dégonder une porte de la maison 😉

Pour l’étape de la pose évidement, il vaut mieux être deux ! L’un monte sur l’escabeau et pose la partie haute du lé de tapisserie en veillant à faire correspondre les raccords tandis que l’autre guide le lé afin de le disposer bord à bord avec le lé situé à gauche déjà collé. Celui qui se trouve sur l’escabeau colle la partie haute du lé en passant une première fois la main pour éliminer les bulles de haut en bas et du centre vers l’extérieur et re-passe une seconde fois la spatule à maroufler de la même manière. Et ainsi de suite jusqu’à arriver à la partie basse du lé de tapisserie.

Dés que le lé est bien collé, il faut tout de suite coucher les chutes de tapisserie en haut et en bas et c’est là que cela peut se compliquer. La tapisserie humidifiée par la colle peut facilement se déchirer. Ainsi la lame du cutter doit être très bien affutée et il l’étape de la découpe doit être menée lentement et minutieusement.

Marine

Passionnée d'architecture depuis l'enfance, les sujets qui tournent autour de la maison m'intéressent depuis toujours. A titre professionnel, j'interviens pour le secteur de la construction. Ce blog a pour objectif de partager mes trouvailles et les sujets tendance en terme de construction, d'énergie, d'équipement mais aussi d'aménagement pour les séniors. Bonne visite ! Marine d'Archi-Digital